Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité > Cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918

Cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918

Discours de Florence BERTHOUT, Maire du Ve arrondissement
Cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918
Le 11 novembre 2016

Mesdames et Messieurs les élus

Mesdames et Messieurs les représentants du monde combattant et portes-drapeaux 

Mesdames et Messieurs,

Le 11 novembre 1918, à 5h10 du matin, dans un petit wagon isolé en pleine forêt de Compiègne, l’armistice était signé. Le même jour, à 11h, clairons et cloches sonnaient dans toute la France pour célébrer la fin de l’un des conflits les plus meurtriers de l’histoire de l’humanité.

Aucune région, aucune commune, aucun foyer n’a été épargné par le fléau de cette guerre totale. 1 million 500 000 soldats sont morts au champ d’honneur, laissant derrière eux des milliers de veuves et d’orphelins. 300 000 civils ont été tués. 1 million d’invalides et 15 000 « gueules cassées » regagnent alors les campagnes d’un pays dévasté et exsangue économiquement.

Nous avons le devoir de ne pas oublier ! 

En cette année 2016, nous célébrons la paix, plus fragile que jamais, mais nous commémorons également le sacrifice des soldats qui combattirent, il y tout juste cent ans, de février à décembre 1916, dans l’enfer des tranchées de Verdun.

Sur le front, sur les « champs tragiques » de Verdun, comme l’écrivait alors Clémenceau, 70% des soldats français se battent aux portes de l’Enfer, en affrontant seuls, sur une terre ravagée par 60 millions d’obus, les divisions allemandes lancées à l’assaut de leurs positions et les 1200 canons braquées sur eux. Progressivement, l’offensive allemande est enrayée, les territoires perdus sont reconquis, faisant de Verdun le symbole de la bravoure et de l’esprit de résistance des armées françaises.

Mais on ne peut se contenter de célébrer la victoire. La mémoire de la bataille de Verdun, c’est la mémoire nationale partagée. « Cette guerre tout entière insérée dans la Grande guerre », comme l’a écrit le Paul Valéry, cette bataille qui coûta la vie à 163 000 poilus, symbolise à elle seule le sacrifice des soldats.

L’Histoire nous fournit des enseignements pour éclairer le présent et l’avenir. Se souvenir, c’est non seulement rendre hommage à ces héros, mais c’est aussi, afin que leur sacrifice ne soit pas vain, défendre nos valeurs, s’engager et donner un sens à nos vies. Aujourd’hui, il nous appartient de passer cette mémoire à la génération suivante.

Les visages des poilus affichés sur les grilles du Panthéon et sur les murs de la Mairie du Ve arrondissement sont le fruit de cette volonté. L’engouement avec lequel les habitants de l’arrondissement sont allés rechercher ces photos de leurs aïeux, dans un grenier, dans une cave, dans un coffre, nous rappelle que la Grande Guerre c’est d’abord et avant tout une histoire locale, une histoire familiale, bref, une histoire vivante car, comme l’écrit l’historien Pierre NORA dans ses Lieux de Mémoire :

« La mémoire est la vie, toujours portée par les groupes vivants (…) Elle est un phénomène toujours actuel, un lien vécu au présent éternel (…) Elle installe le souvenir dans le sacré ».

Alors que de puissantes forces de désintégration sont plus que jamais à l’œuvre dans la société française, alors que la République subit les assauts répétés des fanatiques et des extrémistes, la mémoire de la Grande Guerre nous enjoint à toujours raviver la flamme des valeurs qui animent la France depuis des siècles.

Le souvenir des soldats de la Grande Guerre est bien plus qu’un simple retour sur le passé : « Ce que les morts nous demandent, ce n’est pas de les plaindre, mais de les continuer (...) Ce qu’ils attendent de nous, ce n’est pas un sanglot, mais un élan », écrivait Pierre Brossolette en 1943.

Résister face à tout ce qui menace de fracturer la République, tel est l’enseignement que nous devons transmettre aujourd’hui.



 
 
 

Toute l'actualité

 
-->